Conseil Notion d’état, internet

Un Jules Verne n’a généralement de valeur qu’en bon ou très bon état. C’est un point extrêmement important.  Soyez particulièrement attentif aux sites d’enchères en lignes et à la vente à distance.

 

Un livre en très bon état, doit tendre vers le neuf, c’est à dire se rapprocher de l’état dans lequel il était le jour ou il est sorti de l’atelier de  fabrication.

Un livre en bon état ou bon état général  ne doit pas avoir de défaut mécanique. Il peut être un  peu frotté au niveau des coins ou des coiffes, manquer de brillance, ou posséder de petites trace  d’usure, mais en aucun cas de défauts importants non signalés.

L’age du livre ne rentre pas en considération : les commentaires du type bon état pour son age devant une ruine ne sont que tromperie.

Méfiez vous particulièrement des mentions du type “Très bel exemplaire” en caractères gras ou fluo !!! Le très bel exemplaire n’est souvent que     correct… Un très bel exemplaire ne doit pas avoir de défaut, ou si peu, et surtout ne pas être terne. C’est même une contradiction…

 

Voici quelques précisions qui correspondent aux points auxquels un livre en bon état doit être      conforme (sauf s’ils sont signalés. par exemple, bon état général, usure prononcées coiffes      coins  mors implique que mécaniquement le livre se tient bien, qu’il est solide et bien formé, mais comporte les défauts annoncé.)

– Dos : C’est ce que l’on voit quand le livre est rangé dans la bibliothèque. Il ne doit donc pas être passé, ni  terne, ni décoloré.

– Plat supérieur : c’est généralement le principal intérêt des Jules Verne, donc il doit être brillant, frais, sans manque d’or ou de  couleur.

– Coins : Ils peuvent êtres repliés, blanchis, éventuellement sales, mais on ne doit pas voir le carton (ou vraiment peu).

– Coiffes : elles peuvent être molles, pliées, décolorées mais non déchirées.

– Mors : ils peuvent être blanchis, frottés, mais non fendus ou prêts à l’être.

– Gouttière : peut être déformée, ce qui provoque un gauchissement du livre, mais il ne doit pas y avoir de ressaut de cahiers (cahiers qui dépassent de la gouttière).

– Intérieur : peu de rousseurs, pas de froissement ni déchirures importante.

– Fraîcheur brillance, vivacité des teintes : le livre ne doit pas être top terne.

– Généralités : Ce qui n’est pas signalé n’est pas sensé exister, en tout cas pour les défauts importants. Je ne parle pas de la micro tâche ou du petit détail, la description doit donner une  appréciation générale du livre, illustrée par les photos.